lundi, août 8

Quel budget prévoir pour la pose d’un faux plafond ?

20
Quel budget prévoir pour la pose d'un faux plafond ?

Le faux plafond s’installe en dessous du plafond afin de masquer des imperfections ou pour des besoins d’esthétique ou d’isolation. Il existe deux sortes de faux plafonds, le faux plafond suspendu et le faux plafond tendu. Ci-dessous, découvrez les différences et prix de ces joyaux de construction.

Les types de faux plafonds

Le faux plafond suspendu reste le type le plus répandu, plus facile à installer et plus abordable. Il peut être fait de PVC, de bois, de plâtre (placo) ou de métal. Le plafond tendu est généralement fait de toile en PVC. La pose d’un faux plafond est complexe ; prenons pour exemple un habitant de Rouen désireux d’un faux plafond, l’idéal serait qu’il contacte un spécialiste du faux plafond à Rouen afin d’obtenir un résultat efficient.

Lire également : Isolation thermique : quels avantages pour une maison ?

Quel prix pour un faux plafond ?

Il faut entre 25 et 90 euros par mètre carré pour la pose d’un faux plafond. Pour un faux plafond en dalles, environ 30 à 45 euros le m² (pose inclue) ; celui en bois oscille entre 30 et 80 euros le m². Le placo (le plus utilisé) se situe entre 25 et 60 euros tandis que le faux plafond en métal, assez rare, va jusqu’à plus de 150 euros par m². Enfin le PVC, pour ce qui est du faux plafond suspendu, est autour des 50 euros. Pour le faux plafond tendu il faut préparer entre 50 à 130 euros. Il est avisé de se rapprocher d’un expert pour avoir une idée globale et fixe tout de même.

Lire également : Comment bien choisir une entreprise pour son ravalement de façade ?