samedi, décembre 4

Comment devenir loueur en meublé professionnel ?

106

Si vous voulez louer votre meublé, alors il y a plusieurs solutions. La solution la plus courante est de louer votre meublé comme une location non professionnelle. Vous êtes alors soumis au régime fiscal micro-BIC ou au régime actuel, en fonction du montant des recettes locatives collectées chaque année. Chez MicroBIC, les déductions sont de 50 et 71 %. Au régime réel simplifié, vous avez la possibilité de déduire toutes les dépenses et amortissements, ce qui vous permet de réduire votre assiette fiscale.

Mais il y a un autre statut. Le locataire en meublé professionnel (LMP). Dans ce statut, vous êtes reconnu comme un professionnel. Votre entreprise de location devient votre activité principale. Vous pouvez déduire les dépenses et les amortissements comme pour le régime fiscal réel, ce qui vous permettra de générer un bénéfice intéressant.

A lire en complément : Où envoyer le formulaire P4 PL ?

Ce statut, comme tous les autres, répond à des conditions spécifiques dictées par la réglementation en vigueur. Dans cet article Flatlooker vous invite à découvrir quelles sont ces conditions et quels sont les avantages de choisir le statut de locataire professionnel meublé.

Quelles conditions devez-vous respecter pour être locataire dans Professional Furnished (LMP) ?

Pour être locataire professionnel meublé, vous devez combiner plusieurs conditions, conformément à l’article 151 septies de la CGI.

A lire aussi : Comment calculer tranche impôt ?

Le logement fourni doit être meublé. Il doit répondre aux différents critères obligatoires, tels que les onze éléments essentiels du mobilier meublé. Il s’agit notamment de rideaux occultants pour la chambre (s), d’une table et de chaises, d’une literie ou d’étagères, de l’équipement de cuisine (four ou micro-ondes, réfrigérateur) et des produits et équipements de nettoyage.

Le propriétaire doit collecter son entreprise en tant que locataire de professionnel meublé un total de plus de 23.000€ par an. La somme de l’activité doit également être supérieure aux autres revenus professionnels de la maison fiscale. La fusion de l’un de ces deux points provoque la perte du statut de locataire meublé professionnel.

Enfin, les revenus locatifs doivent être déclarés dans les BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Pour ce faire, vous devrez inscrire le montant de votre revenu de location dans la déclaration numéro 2042 C-PRO sous « Revenus industriels et commerciaux non professionnels ».

Les différentes propriétés qui répondent à la définition de meublé sont :

  • Locations meublées
  • Chambres d’hôtes ou gîtes ruraux
  • Résidences de service

Si vous possédez l’une de ces propriétés, vous voulez la louer et le revenu généré peut dépasser le revenu du ménage, alors vous êtes admissible à devenir une société de location meublée professionnelle (LMP).

Bon à savoir : depuis 2018, il n’est plus nécessaire de s’inscrire au RCS pour devenir une location meublée professionnelle. Auparavant, le propriétaire devait s’inscrire au registre du commerce et recevoir un numéro SIREN et un Kbis pour déclarer les revenus de ses locations d’entreprise.

Quels sont les avantages du statut LMP ?

Grâce au statut de locataire meublé professionnel, vous pourrez profiter de certains avantages.

Premier avantage du statut de locataire professionnel meublé : une imputation des déficits. Cela permettra d’imputer toutes les dépenses sur votre revenu fiscal global, c’est-à-dire vos autres revenus. Qu’il s’agisse des frais d’acquisition, des travaux d’ouvrages majeurs ou des intérêts d’emprunt, tous les frais sont cumulatifs sans limitation du montant. Mieux encore, un tiers des frais engagés avant le début de la location peut être attribué aux trois premières années de location. En cas de revenu imposable insuffisant, le solde sera reporté aux années suivantes.

L’amortissement est possible. Les meubles peuvent être amortis sur une période de 5 à 10 ans. Par exemple, il est convenu que l’appareil électroménager a une durée de vie de 5 ans. Vous pourrez donc amortir l’achat de cet article (par exemple : congélateur ou réfrigérateur) sur 5 ans. Soit pour un produit blanc d’une valeur de 1000€, vous pouvez déduire 200€ d’amortissement chaque année sur 5 ans. L’immobilier, quant à lui, est amorti sur une période de 25 à 40 ans. Soyez très rigoureux en matière de comptabilité, de dépenses et d’amortissement, ce qui peut entraîner une baisse importante de votre montant imposable.

En vertu du statut PMT, les gains en capital ne sont plus des gains immobiliers et deviennent des professionnels des gains en capital. Les gains en capital professionnels sont beaucoup plus avantageux. Grâce à eux, le locataire meublé professionnel bénéficie d’une exemption totale lorsque la propriété a été louée depuis 5 ans. Attention, la moyenne des recettes provenant de la location des deux années précédant la date de réalisation du gain en capital ne doit pas dépasser 90 000€. Entre 90.000€ et 126.000€, une exemption partielle est cependant possible. Si le bien n’entre dans aucune de ces catégories, il prend le statut de gains et de pertes en capital professionnels à court et à long terme.

Un exonération de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Cette taxe anciennement connue sous le nom d’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) n’est pas applicable dans le cas du statut LMP puisque le bien loué est considéré comme un bien professionnel.

Les mesures à prendre pour devenir un locataire en meublé professionnel

Pour devenir locataire Professional Furnished (LMP), vous devrez suivre un certain nombre d’étapes. Comme pour les autres statuts, vous devrez déclarer la création de votre activité dans les 15 jours. Cette déclaration est au centre des formalités des entreprises. Ce centre est rattaché à la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de votre région. Vous devrez remplir le formulaire P0i et l’envoyer au registre joint à votre hébergement meublé.

Vous obtiendrez alors un numéro SIRET. Ce numéro SIRET représente l’adresse du logement déclaré. Tout logement loué en meublé aura son propre numéro SIRET. Ce numéro devra être déclaré dans votre déclaration de revenus. Veuillez noter que si votre propriété est distribuée dans différentes villes, vous devrez envoyer le formulaire P0i au centre fiscal situé dans la ville du logement le plus rentable.

Encore une fois, il est important de différencier SIREN de SIRET. Pour rappel, l’obtention d’un numéro SIREN et l’inscription au RCS ont été annulées en 2018.

Un bail meublé sera alors signé entre les deux parties et la location peut commencer. Veillez à respecter les différents éléments qui composent un logement meublé. En cas de non-respect de la liste des articles disponibles, le bail peut être requalifié.

Pour vous aider à choisir le régime fiscal le plus avantageux pour vous et faciliter le calcul de votre rentabilité locative, Flatlooker vous propose un outil puissant et facile à utiliser. Cliquez ici pour accéder à notre outil en ligne pour calculer la rentabilité locative de votre appartement meublé.