mardi, avril 16

Quel est le taux moyen du rendement SCPI ?

1529
Pourquoi choisir l'achat d'une maison neuve ?

Le sigle SCPI désigne les sociétés civiles de placement immobilier qui disposent de l’immobilier afin de le louer. Elles permettent aux investisseurs d’investir dans de l’immobilier par le biais d’une société de gestion. Il  s’avère nécessaire de connaître le taux moyen de rendement SCPI que doit obtenir l’investisseur.

Avantages et taux moyen du rendement SCPI

Les SCPI permettent d’investir indirectement dans l’immobilier. Celles-ci utilisent l’argent des investisseurs appelés parts pour entrer en possession des biens immobiliers dans l’optique de les louer . En guise de revenus, celui-ci obtient chaque trois mois des dividendes qui représentent les loyers payés par les locataires des biens. Ces loyers versés constituent des revenus réguliers qui complètent les revenus de l’investisseur, cliquez ici pour en savoir plus.

A voir aussi : Conseils pour optimiser son investissement immobilier à Béziers

L’investissement dans les SCPI permet donc de diversifier et d’avoir plusieurs sources de revenus. Elles leur permettent également de ne pas se soucier des problèmes de gestion locative qui pourraient se présenter. Ainsi, pour évaluer le montant qu’on peut obtenir par an lorsqu’on décide d’investir en SCPI, deux données sont prises en compte. Il s’agit de la productivité locative qui est le rapport entre le revenu obtenu sur chaque part investi par l’investisseur et le prix auquel l’investisseur a acheté une part. Le deuxième facteur constitue en quelque sorte le haussement de la valeur des parts.

Une fois que l’investisseur achète une part vendue par la société ; après une ou plusieurs années lorsque le prix des parts augmente, le rendement de ce dernier également augmente. Au total, le taux moyen de rendement des SCPI est d’environ 5% net lorsque tous les éléments sont considérés.

Lire également : Comment investir dans un logement à rénover en 2023 ?

Comment calculer le rendement de vos investissements en SCPI ?

Pour calculer le rendement de vos investissements en SCPI, il faut prendre en compte plusieurs facteurs tels que la productivité locative, l’évolution du prix des parts et les frais liés à l’investissement. Pour avoir une idée claire de ce que rapporte votre investissement chaque année, vous pouvez utiliser un simulateur proposé par certaines sociétés spécialisées dans les SCPI comme Corum XL.

Pour estimer la productivité locative annuelle nette d’une part de SCPI, divisez simplement le dividende versé annuellement par le prix initial payé pour une part. Le résultat obtenu représente donc la rentabilité nette produite par chaque part acquise.

Pour évaluer l’évolution du prix des parts au fil des années et donc leur potentiel gain de valeur ajoutée, pensez à bien vous baser sur les données historiques passées qui sont fournies par les différents organismes spécialisés dans ce domaine ou encore auprès d’une banque.

N’oubliez pas aussi qu’il existe certains frais associés aux investissements en SCPI tels que les coûts d’acquisition (frais notariés) et ceux relatifs aux services administratifs (gestionnaires), entre autres choses. Ces derniers doivent être pris en compte lorsqu’on calcule son retour sur investissement.

C’est pourquoi, avant tout achat de parts dans une société civile de placement immobilier (SCPI), prenez bien soin d’étudier toutes ces variables afin d’avoir une idée précise tant sur le taux moyen de rendement SCPI que sur le potentiel de rendement du placement immobilier sur le long terme.

Les facteurs influençant le rendement des SCPI : comment les maîtriser ?

Le rendement des SCPI est influencé par plusieurs facteurs qu’il faut maîtriser pour optimiser son investissement dans cette forme d’immobilier locatif. Voici les principaux éléments à prendre en compte :

• La qualité du parc immobilier détenu par la société civile de placement immobilier et sa localisation géographique.

• Les taux d’intérêt pratiqués sur le marché, car ils peuvent affecter la rentabilité globale du placement à long terme.

• La stratégie mise en place par les gestionnaires pour gérer leur portefeuille (sélection des biens immobiliers, diversification, etc.).

Pour maîtriser ces différents paramètres, il faut bien choisir votre SCPI selon vos objectifs d’investissement et votre profil. Il existe notamment des sociétés spécialisées dans ce domaine qui proposent une expertise pointue sur chaque SCPI cotée ou non-cotée du marché afin que vous puissiez prendre une décision avisée avant tout achat de parts.

Même si elle reste difficile à prévoir avec précision, l’inflation est un autre paramètre clé dont il faut tenir compte lorsqu’on investit dans l’immobilier locatif via une SCPI. Effectivement, plus celle-ci sera élevée et plus elle aura tendance à réduire le pouvoir d’achat réel des revenus générés par votre placement immobilier. Aussi, pour anticiper ce risque d’érosion du pouvoir d’achat des loyers perçus, il faut se renseigner sur l’historique des taux d’inflation et bien réfléchir à la durée optimale de son placement.

Il faut se tenir informé régulièrement sur les taux d’intérêt, car ils ont une incidence directe sur le montant des mensualités versées par les emprunteurs. Si ceux-ci sont élevés, cela peut freiner la demande locative et donc impacter négativement le rendement locatif global du portefeuille immobilier.