dimanche, mai 26

Quel produit de défiscalisation choisir ?

3600

Avec les nombreuses solutions de défiscalisation qui existent aujourd’hui en France à destination des contribuables payant des impôts, il peut parfois être difficile de faire un choix. Quel investissement et quel produit de défiscalisation choisir, et dans quelles conditions ? Le point sur les dispositifs de défiscalisation appliqués au secteur de l’immobilier.

Comment bien choisir son produit de défiscalisation ?

En passant en revue les diverses solutions qui s’offrent à vous, votre choix se fera en fonction de plusieurs critères :

A lire également : Achat immobilier : comment obtenir une réduction d’impôt ?

  • La zone géographique de votre investissement ;
  • A lire également : Les dispositifs de défiscalisation pour optimiser l'achat de votre résidence principale

  • Votre fiscalité va déterminer votre choix : les plus imposés choisiront des solutions de défiscalisation plus intéressantes ;
  • En fonction de votre capacité financière, de vos revenus et de votre éligibilité, certains produits de défiscalisation ne seront pas accessibles.
  • Des plafonds encadrent strictement la plupart des produits de défiscalisation : votre projet doit donc respecter ces plafonds imposés ;
  • Le choix du neuf ou de l’ancien.

La défiscalisation est un principe simple qui permet de réaliser un investissement immobilier tout en récupérant une partie de votre investissement, sous forme d’avantage fiscal non négligeable. Réduction, déduction, récupération de TVA, etc. Les solutions de défiscalisation permettent parfois de devenir propriétaire sans apport, ce qui minimise l’effort et maximise vos chances de réaliser votre investissement, sous conditions d’éligibilité.

Se lancer dans un dispositif de défiscalisation et dans un investissement immobilier implique une certaine connaissance du secteur. Son avantage principal ? Vous vous créez un patrimoine sans effort en tablant sur votre économie d’impôt sur le revenu. Si vous préparez une retraite et pensez déjà à votre transmission patrimoniale, investir en défiscalisant est une solution pratique pour devenir propriétaire tout en investissant dans la pierre de manière durable et rentable.

Défiscaliser avec la loi Pinel

La défiscalisation en loi Pinel est le moyen classique le plus connu de réduire ses impôts. Si vous êtes prêts à investir dans l’immobilier, alors la loi Pinel vous guide et vous incite à réaliser un investissement rentable dans l’immobilier neuf pour faire du locatif. Pour 2020, la loi Pinel s’applique aux zones A, A Bis et B1, des zones dites tendues dans le secteur de l’immobilier. Avec une forte demande en locatif, l’investissement dans le neuf est fortement encouragé par l’État.

Le dispositif Pinel vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant de 12 %, 18 % ou 21 % du montant initial de votre investissement immobilier en neuf. Vous vous engagez sur des durées respectives de location du bien immobilier de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. L’une des conditions essentielles de la loi Pinel incitative à la défiscalisation est qu’elle vous permet de faire 2 investissements ou acquisitions maximum par an, dans la double limite de 300 000 euros, et de 5 500 euros le mètre carré.

Les produits moins classiques de défiscalisation

Parmi les produits moins connus de défiscalisation accessibles à tout contribuable en 2020, vous trouverez :

  • Le Girardin industriel : cet investissement est orienté sur un certain secteur d’activités, en Outre-mer. Sa rentabilité va osciller entre 11 % et 28 % selon les modalités ;
  • Le Pinel Outre-mer : tout comme pour le Pinel classique, il est possible de faire son investissement en Pinel Outre-mer. Cette mesure relance la construction immobilière en neuf et répond à une demande ;
  • La location meublée gérée : il s’agit de la LMNP, qui vous facilite la vie, tout comme le dispositif Censi-Bouvard. L’investissement concerne des logements meublés non professionnels. Sa rentabilité peut aller de 11% à 25 % en fonction de la date d’acquisition du bien immobilier ;
  • Le dispositif Denormandie : l’investissement se fait sur de l’immobilier ancien et ouvre droit à une réduction d’impôt. La contrepartie est de réaliser un certain types de travaux de rénovation, sur de l’immobilier situé dans des zones définies.
  • La loi Malraux : avec la loi Malraux, vous êtes aussi dans l’immobilier ancien et le patrimoine. La réduction d’impôt peut aller de 22 % à 30 % du montant des travaux réalisés.

Les risques à prendre en compte avant de choisir un produit de défiscalisation

Les produits de défiscalisation peuvent représenter une opportunité intéressante pour réduire ses impôts, mais pensez à bien prendre en compte les risques avant de vous lancer. Voici les principaux risques à considérer :

Risque financier : tout produit d’investissement comporte un risque financier. Il faut donc être attentif aux conditions financières proposées et s’assurer que le rendement espéré est cohérent avec le niveau de risque pris.

Risque juridique : certains produits sont soumis à des contraintes réglementaires importantes ou peuvent impliquer des litiges juridiques. Pensez à bien vérifier la légalité du produit avant toute souscription.

Risque fiscal : si le produit n’est pas conforme aux exigences fiscales, vous pouvez être amené à rembourser certains avantages fiscaux perçus, ce qui peut entraîner des conséquences financières importantes.

Pensez à bien tenir compte de votre situation personnelle et patrimoniale avant toute décision d’investissement afin d’évaluer si cela correspond bien à vos objectifs et besoins. Réfléchissez toujours à deux fois avant tout investissement, car il peut y avoir un certain nombre d’enjeux importants sur tous ces fronts qui doivent être évalués minutieusement. Les cadeaux empoisonnés doivent être évités, et une prise de décision réfléchie reste la meilleure option.

Les critères à évaluer pour trouver le produit de défiscalisation adapté à ses besoins et à son profil fiscal

Pour choisir le produit de défiscalisation adapté à vos besoins et à votre profil fiscal, pensez à bien identifier les principaux éléments ci-dessous :

• Votre situation fiscale actuelle : avant toute chose, pensez à bien comprendre comment vous êtes imposé afin de pouvoir évaluer quel produit pourrait être le plus avantageux pour réduire votre impôt.

• Vos objectifs patrimoniaux : voulez-vous réduire votre impôt sur une année en particulier ou souhaitez-vous investir sur le long terme pour diversifier votre portefeuille ? Votre réponse influencera directement la nature du produit que vous choisirez.

• L’horizon d’investissement : certains produits nécessitent un engagement sur plusieurs années tandis que d’autres peuvent être liquidés plus rapidement. Il est donc primordial de bien évaluer vos contraintes personnelles et professionnelles qui ont un impact sur l’horizon souhaitable des placements envisagés.

• L’efficacité fiscale du produit : certains produits sont plus performants que d’autres en termes impliquant moins de risques financiers ou juridiques. Pensez aussi à vérifier si les frais associés au produit n’annulent pas l’avantage fiscal espéré.

Tous ces éléments doivent être pris en compte pour déterminer ensemble le produit de défiscalisation qui conviendra parfaitement à vos besoins personnels ainsi qu’à vos objectifs patrimoniaux.

Le choix d’un produit de défiscalisation doit se faire avec prudence et discernement, car cela dépendra largement des objectifs patrimoniaux recherchés ainsi que du profil fiscal personnel. En prenant le temps nécessaire pour bien comprendre ces critères clés, vous serez en mesure de trouver le produit qui répondra au mieux à vos besoins tout en optimisant votre situation fiscale sur le long terme.