lundi, juin 24

Comment investir dans un logement à rénover en 2023 ?

529
maison en pierres à rénover

Vous souhaitez mener un investissement locatif ? 2023 est l’année idéale pour investir dans un bien immobilier à rénover ! Découvrons cela ensemble.

Profiter de la décote des passoires thermiques

Elles affluent sur le marché immobilier en 2023. Les passoires énergétiques sont délaissées par les propriétaires bailleurs depuis la loi Climat et Résilience, visant à accélérer le processus de décarbonation de la France et plus particulièrement en faisant la chasse aux logements énergivores. Résultat des courses, des milliers de biens anciens aux mauvais DPE (G, F ou E), sont à vendre partout en France. Or, cette nouvelle réglementation n’aura échappé à personne.

A lire aussi : Quel est le taux moyen du rendement SCPI ?

Pour pouvoir remettre un bien mal isolé sur le marché de la location, il faut effectuer d’importants travaux de rénovation thermique permettant d’améliorer la note de son DPE. C’est pourquoi le prix des passoires thermiques chute et intéresse de très près les investisseurs immobiliers en quête de rendements toujours plus performants. Certains logements peuvent perdre jusqu’à -20 % de leur valeur suite à un mauvais diagnostic énergétique. Un calcul avantageux pour les acheteurs qui ont tout intérêt à scruter les passoires thermiques à vendre et à tirer les prix vers le bas.

Évaluer le montant des travaux

Pour réussir son projet et investir dans un bien à rénover, il est impératif d’obtenir une estimation du coût des travaux de rénovation. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est recommandé d’organiser des contre-visites du bien avec des artisans de confiance. En faisant faire des devis avant d’acheter un logement ancien, l’acquéreur dispose d’arguments tangibles pour négocier le prix de vente.

A lire en complément : Quelle somme investir dans l'immobilier pour commencer ?

Certains postes sont beaucoup plus coûteux que d’autres, comme l’isolation du toit ou l’installation d’une pompe à chaleur. C’est pourquoi il faut prendre le temps d’évaluer le coût de chacun des travaux à prévoir. Comme le martèle le Gouvernement, réaliser des travaux de rénovation énergétique de façon partielle n’est pas suffisamment efficace et ne permet pas d’améliorer les performances énergétiques et la note du DPE. La plupart du temps, le cumul de plusieurs types de travaux sera nécessaire pour faire basculer un logement de la classe G à D.

Bénéficiez des aides de l’État

Un des grands avantages à se lancer dans l’achat d’un bien à rénover est de pouvoir financer une partie des travaux avec les aides du Gouvernement. Pour encourager les Français à entretenir le parc logement du pays et baisser l’impact écologique des biens anciens sur la planète, MaPrimeRénov’ prend en charge de nombreuses actions de rénovation, comme l’isolation extérieure et intérieure, l’isolation du toit, la pose de double vitrage ou encore l’installation d’un système de chauffage écologique.

Le montant de l’aide MaPrimeRénov’ est calculé en fonction du projet et des revenus fiscaux du foyer et augmente l’année prochaine. À partir de janvier 2024, les Français souhaitant se lancer dans des travaux de rénovation énergétique et bénéficier d’un coup de pouce de l’État, devront obligatoirement être accompagnés par les services d’un professionnel répertorié par l’Anah. Cette nouvelle mesure va permettre aux particuliers de bénéficier d’une aide précieuse pour réussir leurs projets de rénovation, à la fois sur le plan administratif, mais également pour connaître le budget exact à consacrer à chaque poste de travaux et les professionnels à contacter.