mardi, juin 25

Les pièges à éviter lors d’un premier investissement locatif

138

L’investissement locatif est l’un des placements préférés des Français pour se constituer un patrimoine ou avoir une source de revenus complémentaire. Mais, avant de vous lancer dans cette aventure, vous devez connaitre les erreurs à éviter, notamment si vous êtes un débutant. Une bonne préparation est la clé de la réussite de votre premier investissement locatif. Voici les quatre principaux pièges à ne pas faire si vous achetez un bien locatif pour la première fois.

Négliger l’analyse du marché local

Le principe de l’immobilier locatif est assez simple : vous achetez un bien immobilier que vous louez en contrepartie d’une rémunération financière. Pour garantir la rentabilité de votre investissement, vous devez trouver des locataires.

A lire également : Quelles sont les relations entre un gestionnaire de résidence et un investisseur LMNP ?

Il est donc important que vous soyez propriétaire d’un logement attractif aussi bien par ses caractéristiques que par son emplacement. Vous devez donc bien étudier le marché local et identifier les quartiers où il fait bon vivre. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un spécialiste, comme le suggère Mon Majord’home, pour déterminer l’évolution de l’environnement dans lequel vous voulez acheter le bien.

Privilégiez une zone où le marché de l’emploi est dynamique et proche des infrastructures telles que les commerces, les transports en commun, les commerces, etc.

A lire également : Découvrez les avantages des logements locatifs sociaux !

Sous-estimer les coûts cachés de l’investissement

En général, les bailleurs tiennent compte des coûts principaux de leur investissement :

  • coût du bien immobilier,
  • prix des travaux à réaliser,
  • honoraires de l’agent immobilier.

Au-delà de ces coûts, vous devez aussi prendre en compte les frais liés à la gestion et l’entretien du bien immobilier. Ils peuvent fortement impacter la rentabilité de votre investissement. Nous vous conseillons de bien évaluer vos futures charges locatives (frais de copropriété, taxe foncière, etc.).

investissement immobilier

Oublier de considérer la rentabilité à long terme

Certains investisseurs négligent l’importance de calculer la rentabilité locative à long terme. Pourtant, cette évaluation est indispensable pour déterminer le rendement de l’investissement immobilier. Il est important de prendre en compte plusieurs paramètres tels que le type de bien, le mode de location que vous avez choisi, le logement, le prix du bien, les travaux à réaliser, etc.

La rentabilité à long terme de l’investissement immobilier peut infirmer ou confirmer la décision d’acheter un logement. Faites-vous accompagner par un professionnel ou utilisez un outil simple en ligne pour le calcul de la rentabilité locative de votre maison ou votre appartement.

Ignorer les aspects légaux et fiscaux de la location

En France, il existe une multitude de régimes fiscaux lorsqu’il est question d’investissement immobilier. Pour vous assurer que votre placement offre un bon rendement, vous devez bien choisir votre régime fiscal. Certains dispositifs intéressants comme le dispositif Pinel ou le régime réel peuvent être bénéfiques sur plusieurs plans, à condition de bien maitriser leur fonctionnement.

Si vous les utilisez bien, vous pourrez être exonéré d’impôts sur vos revenus locatifs et même réduire le montant de votre impôt sur le revenu. Sollicitez les services d’un conseiller en patrimoine ou un expert-comptable pour remplir vos déclarations fiscales. Cela peut vous faire économiser des centaines, voire des milliers d’euros chaque année.