samedi, septembre 18

Comment utiliser le déficit foncier antérieur ?

390

Déficits antérieurs non encore imputés ? En tant qu’investisseur dans l’immobilier locatif, votre propriété peut générer un déficit foncier, en particulier en vertu d’une loi fiscale. Ce déficit peut être imputé sur votre revenu global ou être considéré comme un déficit foncier antérieur. Gardez à l’esprit que l’administration fiscale inclura, le cas échéant, sur votre avis fiscal le montant des déficits antérieurs qui n’ont pas encore été facturés. Mais d’où vient-elles ? Pour quoi et quand peuvent-ils être utilisés ?

D’ où viennent ces déficits antérieurs ?

Ces déficits peuvent avoir deux origines distinctes :

Lire également : Comment boucher un tuyau d'eau en cuivre ?

— Soit ils proviennent de la partie du déficit foncier supérieure à 10 700€partie supérieure de l’intérêt emprunteur qui ne peut absorber plus que le montant du loyer (ou 15 300€ si vous possédez un bien régi par la loi Perissol) qui ne peut être imputé au revenu total chaque année. — Soit ils proviennent de la .

Quand utiliser ces déficits fonciers précédents ?

Depuis ces déficits ne peuvent pas être imputés sur le revenu global, ils sont conservés et seront utilisés lorsqu’un profit foncier adéficits précédents sont valables pendant 10 ans à compter de l’année de création, il est donc important d’utiliser le plus ancien en premier lieu. émergé. Ces déficits antérieurs absorberont effectivement les bénéfices fonciers de sorte que le montant du revenu total n’en soit pas augmenté. Ainsi, ils ramènent le résultat de la terre à zéro. Les

Lire également : Pourquoi opter pour un tapis en 2021 ?

Comment décomposer vos déficits fonciers précédents ?

Le montant communiqué par l’Administration fiscale correspond au montant cumuléarticle 650 de la déclaration 2044S (ou à l’article 450 de la déclaration 2044) et compléter le total en ligne 651 des déficits antérieurs. Ce montant devrait être ventilé afin d’obtenir, année après année, le montant du déficit non imputé généré antérieurement. La méthode de calcul des montants exacts année par année est simple, cependant, vous devez avoir toutes les déclarations de revenus foncières 2044S ou 2044 (cases 7BB et 7BD, page 7 ou 438 ou 441 page 4) ou la déclaration de revenus 2042 (case 4BB, page 3). Une fois les détails sont obtenus, ces montants doivent être reportés année par année à l’ . Enfin, il faut veiller à reporter ce montant cumulatif à la case 4BD de la déclaration de revenus de 2042.

En conclusion…

Déclarer le déficit foncier précédent restant à imputer aux revenus fonciers est important et maintenir la ventilation chaque année également. Si, dans le délai de 10 ans, vous obtiendrez un bénéfice foncier à la suite de votre déclaration de revenus foncière, il sera « effacé » par les déficits.